jerome1978 14 septembre 2018 Actualité immobilière en Espagne no responses

immobilier Malaga

Frais et taxes pour l’achat d’une maison en 2019 … avec ou sans hypothèque

L’hypothèque n’est pas la seule dépense importante qui implique l’achat d’une maison. En fait, de nombreuses dépenses et taxes doivent être imposées pour officialiser l’opération et devenir le propriétaire de la propriété :

– Frais de vente
– Les frais de l’hypothèque

Parmi l’évaluation de la maison, notaire, l’enregistrement et les taxes applicables (TVA, droits de timbre, ITP …), les experts recommandent d’avoir une économie comprise entre 10% et 15%, en fonction de la LACC, le prix logement Toutes sont des dépenses obligatoires liées à la vente d’une maison, bien que la «facture» à payer dépendra de la question de savoir s’il s’agit d’une maison neuve ou usagée et de son montant. Nous résumons en quoi consiste chacun et quel est son prix approximatif en 2018:

Frais de vente
Le notaire
Le notaire est une dépense à prendre en compte lors de l’achat d’une maison neuve ou usée. Les honoraires des notaires, appelés tarifs, sont réglementés par l’État et sont tous facturés pour des services identiques. Dans le cas de l’exécution de l’acte de vente public, les prix sont compris entre 600 et 875 euros, en fonction du prix de la propriété. Par exemple, pour un plancher de 100 000 euros, on paierait environ 850 euros, tandis que pour 250 000 euros il faudrait payer environ 1 000 euros.

Le registre foncier
L’enregistrement des actes signés par le notaire coûte également de l’argent. Là encore, les redevances sont fixées par la réglementation et dépendent directement du prix de la propriété, bien qu’elles se situent généralement entre 400 et 650 euros.

Taxes liées à la vente
L’acheteur d’une maison doit également disposer d’un matelas supplémentaire pour payer les taxes, bien que le montant dépende du prix de la maison et du fait qu’elle soit neuve ou d’occasion.

En ce qui concerne les dépenses et les taxes sur l’achat d’une nouvelle maison, la taxe la plus importante est la TVA, qui en 2018 s’élève à 10%. C’est-à-dire que cela supposerait 10 000 euros pour une maison de 100 000 euros et 25 000 euros pour une maison de 250 000 euros. Dans le cas du logement social, la TVA peut être de 4%, mais elle varie en fonction de la communauté autonome et du type de logement social en question.

La TVA doit être ajoutée à une deuxième taxe: les actes juridiques documentés (IAJD). C’est une taxe qui est générée en signant dans le notaire et en s’inscrivant dans le registre. Le taux d’imposition applicable sera déterminé par chaque communauté autonome, en termes généraux, il se situerait entre 0,5% et 1,5% du montant de la vente. Ce sont des types actuellement appliqués:

Par contre, pour les maisons utilisées, la taxe la plus importante est la taxe de transfert (ITP). Dans ce cas, le montant dépend du pourcentage appliqué au prix de l’acte et de la communauté autonome dans laquelle la maison est située, bien qu’en règle générale un taux compris entre 6% et 10% soit appliqué. Cependant, pour les VPO, les familles nombreuses et les jeunes ont tendance à avoir des taux réduits. Par exemple, à Madrid, les familles nombreuses qui achètent une maison gratuite paieront 4% de l’ITP sur le prix d’achat tant que la maison achetée est la maison habituelle. Ces types sont actuellement appliqués:

Il convient de noter que pour les VPO, les familles nombreuses, les personnes handicapées et les jeunes ont tendance à être plus petits. Par exemple, à Madrid, les familles nombreuses qui achètent une maison gratuite paieront 4% de l’ITP sur le prix de vente, à condition que la maison achetée soit habituelle.

Un autre problème à souligner est que, dans la Communauté de Madrid, l’ITP et la DJA vont baisser de 10% pour les maisons de 250 000 euros maximum, compte tenu de la situation actuelle dans la capitale. La mesure est déjà sur la table, mais il faudra attendre le 1er janvier 2019 pour la rendre effective.

L’agence, une dépense optionnelle
La seule dépense facultative de la vente d’une maison est celle de l’agence, l’entité que le client peut contracter pour traiter le règlement fiscal et effectuer d’autres tâches administratives. Ce sont des professionnels libres. Dans ce cas, il n’y a pas de taux spécifique et ils ne sont généralement engagés que lorsqu’une hypothèque est ouverte pour acquérir la propriété. Son coût approximatif est de 300 euros.

Les frais de l’hypothèque
Si l’acheteur achète la maison neuve ou usée au moyen d’un prêt hypothécaire, il serait nécessaire d’ajouter des frais supplémentaires à ceux liés à la vente.

L’évaluation de la maison
Si l’acheteur veut faire une demande de prêt hypothécaire, il doit payer un évaluateur pour mettre la propriété en valeur et la banque sait quel pourcentage du financement peut être accordé. En règle générale, les entités prêtent un montant équivalent à 80% du prix d’achat ou de la valeur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *