jerome1978 28 mars 2020 Actualité immobilière en Espagne no responses

La crise sanitaire et économique causée par le coronavirus en Espagne a paralysé des milliers de ventes de maisons. Seules les opérations avec acte hypothécaire extrêmement urgentes seront signées devant notaire. Et pour ceux qui recherchent une nouvelle maison, c’est le bon moment pour contacter les vendeurs et répondre aux questions sur la maison souhaitée.

Voici un guide pour comment acheter une maison/appartement pendant le confinement

  1. Les portails immobiliers sont toujours disponibles à 100% dans tous leurs formats (web, mobile, applis) ce qui en fait un moment idéal pour profiter de tous ses avantages (photos, descriptions, détails, etc.) et dresser une liste des biens que vous aimez ou intérêt. Vous pouvez utiliser des outils pour enregistrer les recherches et les favoris. Et visitez virtuellement les maisons.
  2. Vous pouvez contacter les vendeurs, en fait, il est fortement recommandé de le faire. Bien que vous ne puissiez pas visiter l’appartement. Cependant vous pouvez demander une vidéo de visite virtuelle, vous pouvez résoudre les doutes qui vous permettent de mieux connaître la maison: l’agent immobilier ou le propriétaire peut vous envoyer plus de photos, clarifier l’état de la maison ou sa disponibilité, vous donner plus d’informations qui ne sont pas détaillées dans l’annonce … même si le prix est négociable.
  3. Si vous contactez également un agent immobilier, cela peut indiquer d’autres propriétés qui ressemblent à ce que vous recherchez.
    Si vous êtes vraiment intéressé, allez plus loin pour connaître la propriété: vous pouvez prendre une simple note de la maison, vous renseigner sur les dépenses de la communauté ou si vous avez des déversements en cours ou prévus, etc.
  4. Si vous ne connaissez pas bien le quartier, vous pouvez vous renseigner à ce sujet: quels services publics il a, gymnases, transports, supermarchés … une partie fondamentale de la décision d’acheter un appartement est son environnement.
    Faites des chiffres sur ce que signifie l’achat, non seulement le décaissement mais aussi les frais hypothécaires (nous en reparlerons plus tard), le coût du déménagement, l’achat de mobilier, la réforme si nécessaire …
  5. Il est important de savoir que, si l’achat de la maison se fait sans hypothèque, il est possible d’éviter la signature devant un notaire: l’achat et la vente d’une maison peuvent se faire dans un document privé et ensuite présentés publiquement (devant un notaire). Cependant, il n’est pas recommandé en raison des garanties et de la sécurité moindres qu’un accord entre les parties offre sans l’intervention d’un notaire, mais il peut être temporaire jusqu’à ce qu’il soit élevé à l’acte public.

Read more

jerome1978 1 mars 2020 Actualité immobilière en Espagne no responses

La valeur du prix de l’immobilier a augmenté de 2,9% à Malaga contre une baisse de 2,1% au niveau nationale en Espagne, la prévision des prix sera plutot à la baisse en 2020

Evolution des prix entre Malaga et la moyenne nationale

Après une hausse de 5% en 2019, les experts prédisent que d’ici 2020, les prix continueront de devenir plus chers, mais à un rythme plus lent en raison de la faible demande, ce qui ralentira les ventes. Les locations augmenteront de 5%.

Le prix du logement d’occasion en Espagne (qui représente 80% des opérations du marché actuel) a baissé l’an dernier pour la première fois depuis 2014 après cinq années de hausses continues, bien que Malaga ait été l’une des villes qui n’a pas été marqué par la tendance nationale et a signé une nouvelle augmentation de 2,9% qui laisse la valeur du mètre carré à 1 565 euros.
Evolution des prix à Malaga en 2020

Les données ont été fournies récemment sur le marché du logement, qui a détecté une baisse de 2,1% en Espagne fin 2019 par rapport à l’année précédente, ce qui laisse le mètre carré à 2297 Euros Madrid (-3,85%) et Barcelone (-3,26%) présentent les déclins les plus importants.
Avec Malaga, des populations comme Séville, Hospitalet de Llobregat, Saragosse ou Valence continuent d’afficher des taux de croissance des prix “bien que modérés”. Selon les prévisions, en 2020, «toutes ces populations finiront par terminer le tracé que Madrid et Barcelone marquent».

Après le tournant qui a marqué 2019, elle s’ouvre cette année comme la grande inconnue pour l’avenir du secteur résidentiel. Une décennie dynamique de reprise des prix et des ventes est annulée, suite aux importants ajustements subis par l’éclatement de la bulle. Après que les planchers sont devenus plus chers de 6% en 2017 et 2018, les données connues jusqu’à présent suggèrent que la hausse en 2019 sera plus faible et freinera la tendance quinquennale des augmentations consécutives. 2020 devrait donc déterminer le profil de ce nouveau cycle dans lequel le marché résidentiel entre.

Evolution des prix et rentabilité à Malaga en 2020 

Le logement continuera à devenir plus cher, mais à un rythme plus lent, et que les ventes continueront à se solidifier, bien qu’à des niveaux similaires à ceux déjà observés ces dernières années. Autrement dit, des augmentations soutenues, mais moins de dynamisme.

En résumé les prix de l’immobilier à Malaga et la Costa del Sol se maintiennent à la hausse en 2020.

Read more

jerome1978 16 février 2020 Actualité immobilière en Espagne no responses
Les prix de l’immobilier sur Malaga et la Costa del Sol a terminé sur une belle progression et fait de la province de Malaga, l’une des plus rentable d’Espagne, avec une rentabilité de 9% en moyenne

Rentabilité élevée en Espagne et en Andalousie sur la Costa del Sol

Le prix du logement est consolidé en 2020, compte tenu de la modération de Madrid et de Barcelone, mais attire les investissements en offrant des rendements élevés grâce à l’attraction des loyers.

Le logement reste une alternative intéressante à l’investissement, en raison de sa rentabilité élevée dans un environnement de taux bas. Le marché résidentiel est entré dans une nouvelle phase de consolidation en 2019 et 2020 confirme cette tendance. Tant la valeur des appartements que le nombre de ventes ont été arrêtés fin 2019. Les loyers, en revanche, ont fortement augmenté dans les grandes capitales (bien qu’à un rythme plus lent qu’auparavant).

Le logement a augmenté en moyenne de 3,6%, alors qu’en 2018 il faisait bien au-dessus, avec une hausse de 5%, selon le rapport sur les marchés locaux préparé par l’évaluateur Tinsa. La modération répond à la faiblesse de la demande dans un environnement en décélération et aux dernières évolutions réglementaires de la législation hypothécaire qui, conjuguées à l’incertitude politique, ont provoqué une baisse de la vente de logements. Le nombre d’opérations d’achat a en effet diminué de 3,6% sur un an entre janvier et novembre, ce qui anticipe, en l’absence de données de décembre, la première baisse des achats d’appartements depuis 2013, date à laquelle le secteur étais en crise.

Ralentissement de la hausse des prix

À l’horizon 2020, le comportement des prix continuera d’augmenter, bien qu’à un rythme plus modéré. Les dernières données sur les prix publiées par Tinsa, correspondant à janvier, indiquent une légère augmentation en glissement annuel de 1,6%. «Le groupe des capitales et des grandes villes conserve davantage sa tendance à la hausse», explique Rafael Gil, directeur du département de recherche de Tinsa.

Face à la modération du marché de la vente, les loyers continueront de faire preuve de dynamisme, bien que de façon hétérogène et avec des hausses plus contenues que celles observées ces dernières années. Ce bon comportement augmente la rentabilité combinée de la maison (qui mesure la performance locative majorée de 12 mois de plus-values ​​pour l’augmentation du prix de vente de l’appartement), dont le rendement s’élève à 9,6% en moyenne en Espagne

Quant au prix de vente, “2019 a été plus contenu que prévu en termes de prix, de demande et de nouvelle offre: le ralentissement de la croissance a été constaté avec plus d’intensité et plus tôt que prévu”, explique Gil. Les capitales qui jusqu’à présent avaient été le fer de lance du secteur, Madrid et Barcelone, ont été stoppées à sec. Les prix ont à peine progressé de 1,8% sur un an dans la capitale fin 2019, et ont même baissé de 0,8% dans le cas de Barcelone, pour la première fois depuis 2013.

Au total, neuf capitales ont enregistré des augmentations à deux chiffres au quatrième trimestre. Curieusement, ce sont Huesca, Pampelune, Logroño et Ourense qui ont mené les montées. Cependant, ce sont des zones intérieures, avec un comportement plutôt ponctuel, typiques des marchés avec un volume plus petit et des valeurs de départ plus discrètes, donc elles ne constituent pas une tendance.

Read more

jerome1978 6 janvier 2020 Actualité immobilière en Espagne no responses

retraite a malaga

Malaga une retraite dorée

Le service de santé, le faible taux de criminalité, le climat, la culture et le coût de la vie. Ce sont les raisons qui ont fait de la Costa del Sol et de la province de Malaga une retraite en or pour les retraités du monde entier. En fait, dans des villes comme Alcaucín, un tiers de ses 2300 voisins ont plus de 65 ans, pour la plupart des résidents étrangers d’origine britannique. C’est juste un exemple dont la façon ou la population étrangère s’intéresse de vivre dans le sud de l’Espagne pour leur retraite de rêve.

Selon le magazine Forbes; celui-ci a préparé une liste des meilleures destinations du monde pour profiter de cet «âge d’or» et, en Espagne, désigne la Costa del Sol, Malaga comme les destinations préférées. La publication prépare périodiquement une liste des meilleurs endroits centrés sur ses lecteurs américains.

Les avantages pour vivre une belle retraite à Malaga

«L’Espagne ensoleillée est moins chère qu’une grande partie de l’Europe, en particulier à quelques kilomètres des belles côtes et des grandes villes. Les soins de santé sont considérés comme excellents. Le taux de criminalité est faible. Les visas pour les retraités américains sont relativement faciles à obtenir avec un échantillon de revenu annuel adéquat, environ 36 000 $ pour un couple. Une convention fiscale entre les États-Unis et l’Espagne élimine de nombreux problèmes de double imposition. La connaissance de l’espagnol est essentielle. Il y a des vols sans escale vers les États-Unis», Explique le magazine sur les destinations espagnoles.

Pour élaborer ce classement, Forbes a pris en compte des facteurs tels que le coût de la vie ou la simplicité d’obtention d’un visa. Il a également évalué la possibilité de résider dans ces pays sans parler la langue locale et la qualité du système de santé.

La liste comprend également des pays d’Amérique latine comme la Colombie, le Panama et Aruba, des Européens comme l’Italie, le Portugal ou l’Écosse, et la Thaïlande, les Philippines et la Malaisie parmi les plus exotiques.

Read more

jerome1978 27 décembre 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Lorsque nous prévoyons d’acheter une maison pendant les vacances de Noël, nous nous demandons si c’est le bon moment pour acheter? D’après nos expériences et notre connaissance de Personal Shopper, nous vous donnerons les raisons d’acheter avant la fin de l’année.Nous aimons tous acheter au meilleur prix, et en ces temps de la fin de l’année, vous pouvez obtenir une meilleure négociation, voici les raisons.

L’offre est supérieure à la demande: plus de biens immobilier sur le marché

 Il est préférable de négocier en ce moment parce que les demandes viennent simplement parce qu’elles concernent d’autres choses telles que la famille, les célébrations, les cadeaux.etc Si vous avez le temps, il est temps d’en profiter tandis que d’autres sont dans d’autres choses.

la taxe foncière se déclare en début d’année

Une meilleure négociation est obtenue et rapide à écrire avant la fin de l’année afin que le propriétaire se sépare de l’IBI de l’année suivante, dans certains cas une autre année de plus-values, augmentation de l’actif.etc.

L’influence des saisons – hiver ou été

En été, de plus en plus d’étrangers viennent passer l’été sur la Costa del Sol, et beaucoup d’entre eux finissent par acheter une maison pour leur deuxième résidence. Une autre chose très curieuse, c’est quand il y a du soleil que les gens deviennent plus excités. Au printemps été, il y a plus de demande et moins d’offres. Il y a la loi de l’offre et de la demande. lorsqu’il y a plus de demande, il y a moins de marge de négociation pour obtenir un meilleur prix.

Les experts prédisent qu’en 2020, les prix continueront avec la tendance à la hausse.

Selon un expert en évaluation: nous prévoyons qu’au cours de 2020, la croissance continue des prix entre 2% et 4% continuera de diminuer.
Souligne le directeur général de Solvia: d’ici 2020, tout suggère que la tendance sera plus ou moins similaire à maintenant et aura une croissance soutenue des prix entre 2% et 4%.

Read more

jerome1978 4 décembre 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Investissements immobiliers: Comment faire de l'argent sur l'immobilier

Il est bien connu que la crise de l'immobilier est déjà passée, et pourtant investir dans une propriété a toujours été relativement sûr, car il s'agit de biens de base, et nous pouvons toujours recourir à plusieurs options pour gagner, récupérer et même augmenter le gagner de l'investissement.

Actuellement, il existe plusieurs types d'investissements immobiliers, tels que: terrains, bâtiments industriels, logements, locaux, bureaux, garages, etc.gagner argent avec l'immobilier

Les différentes façons de faire de l'argent à partir de ces propriétés sont les:

Location ou location : c'est l'un des revenus passifs les plus faciles avec lequel vous pouvez avoir de l'argent chaque mois. Vous pouvez opter pour une location touristique ou une location à long terme. Dans tous les cas, le seul inconvénient est le risque de défaut, qui peut être résolu par l'embauche d'assurance.

– Louer ou louer ce qui comprend la propriété: ce cas est pour les propriétés qui ont des services publics à l'intérieur (meubles de bureau ou une cafétéria) ou constituent en soi une unité d'exploitation (un terrain avec production), ici le loyer pourrait être facturé plus cher.

Revente : Cette option réapprovisionne habituellement l'argent que vous avez investi. Il y a plusieurs manières de vendre une propriété : soit par le passage du temps ou parce que vous achetez une maison pour la réformer et puis la vendre.

Quoi que vous choisissiez, il y a un certain nombre de choses fondamentales que vous devez savoir afin de ne pas risquer de faire de votre investissement un échec :

1. Tout d'abord, vous devez examiner la zone, et même si vous êtes à la recherche d'un seul investissement, vous devez voir et examiner plusieurs propriétés pour être en mesure de comparer.

2. Pas toujours le plus économique est le meilleur, la maison peut cacher certains dommages ou la zone peut être dévaluée.

3. Le plus important est de savoir négocier, et il faut toujours négocier.

Afin que vous n'êtes pas dupe ou fini sans trouver quelque chose d'intéressant dans lequel investir, aller à un professionnel, votre acheteur immobilier personnel connaît le marché, est au courant de toutes les techniques de négociation et vous trouverez une propriété qui s'adapte à vos besoins et vous aidera tout au long du processus.

Read more

jerome1978 1 décembre 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Les logements locatifs les plus rentables de la ville de Malaga se trouvent à Bailén-Miraflores et à Puerto de la Torre

Les investisseurs réalisent un bénéfice de 7,8% dans les ambassades des taudis

Souhaitez-vous séjourner à l’est de Malaga? Il faut 12 années de revenu brut par ménage

L’achat d’une maison dans le but de la louer est très rentable à Malaga.

En fait, les investisseurs sont ceux qui ont tiré une bonne partie de la voiture de l’augmentation des ventes de biens immobiliers ces dernières années. Selon les données UrbanData Analytics, collectées et analysées grâce à des programmes informatiques spécifiques en intelligence artificielle, la rentabilité brute de la maison locative par rapport au prix d’achat est de 6% dans le capital de Malaga, un pourcentage signé par tout investisseur Gardez à l’esprit que les obligations espagnoles ou les taux d’intérêt sont sur le sol. Dans la capitale, Bailén-Miraflores et Puerto de la Torre sont les quartiers les plus rentables pour louer une maison.
Cela ne veut évidemment pas dire que ce sont les quartiers les plus chers.

Hausse du loyer à Malaga

Louer un appartement dans le Centre ou dans l’Est coûte plus cher et laisse plus de revenus au propriétaire, mais pour analyser cette rentabilité, il est important de comparer le coût de la maison et celui du loyer. Cette étude, réalisée en conjonction avec des données provenant d’institutions publiques et privées, montre que la rentabilité brute de la location locative à Bailén-Miraflores et à Puerto de la Torre était de 7,8% au troisième trimestre de 2019, soit 1,8 point de plus que La moyenne Malaga.

La location de maisons est rentable dans toute la capitale, même si le deuxième quartier le plus intéressant est Ciudad Jardín, avec une rentabilité de 7,6%. Dans les rues Carretera de Cádiz et Cruz de Humilladero, ce pourcentage est de 6,6%. Logiquement, les zones les moins rentables sont celles où les sols sont plus chers: Est (5,1%), Centre historique (4,6%) et Ensanche-Centre (3,8%).

Rentabilité en hausse constanet sur Malaga

Le prix d’achat continue d’augmenter, mais la demande commence à ne plus être en mesure de payer ce qui est réclamé et les activités ralentissent. Le prix pourrait donc baisser dans les mois à venir mais, pour le moment, il a grimpé en flèche de 12% dans le secteur Ensanche-Centro, de 10,4% dans le centre historique, 9, 5% à l’Est, 6,9% à Bailén-Miraflores et Puerto de la Torre, 5,8% à Ciudad Jardín, 3,9% à Carretera de Cádiz, 1,9% à El Perchel et Trinidad, 1% à Churriana et est restée stable à Cruz de Humilladero. Au pôle opposé, le prix des logements dans la région de San Felipe Neri-La Merced a diminué de 1,3% et dans celui de Victoria-Conde Ureña de 4,6%.

Parler de pourcentages d’augmentation ou de diminution des prix permet d’analyser le comportement du marché par rapport aux périodes passées, mais cela peut être quelque peu déroutant. Ce qui ne laisse pas de doute, c’est le prix au mètre carré qui, dans la capitale de Malaga, s’élevait à 1 890 euros à la fin du mois de septembre, c’est-à-dire qu’une maison de 100 mètres carrés coûte en moyenne 189 000 euros.

Prix au metres carré quartier par quartier à Malaga

Ces prix varient en fonction du quartier. Dans la zone Est, ils atteignent 2 518 euros par mètre carré, contre 1 449 euros à Bailén-Miraflores et à Puerto de la Torre. Ainsi, pour acquérir une maison moyenne de 100 mètres dans la zone Est, il faut débourser 251 800 euros et 144 900 euros à Bailén-Miraflores et à Puerto de la Torre. Ils sont séparés de plus de 100 000 euros et, bien que les loyers soient plus chers à l’est, la rentabilité pour l’investisseur est plus élevée dans les autres quartiers, du moins à court et à moyen terme. Une autre chose est de posséder et de louer un logement hérité. Dans ce cas, l’avantage est plus important dans les zones où le pouvoir d’achat est plus important dans la ville, bien qu’ils aient également tendance à supporter davantage de dépenses fiscales et d’entretien.

Les meilleures rentabilités

Ce rapport présente un fait curieux: l’effort d’achat, en tant que tel, comprend les années de revenu brut du ménage nécessaires pour acheter une maison. Ce type de statistiques implique le nombre d’années de paiement d’une maison si tout l’argent disponible dans une maison était dédié, c’est-à-dire sans avoir à acheter de la nourriture, des vêtements, etc. L’effort d’achat le plus important se situe à l’est, avec 12,7 ans, contre 11,6 ans pour Ensanche-Centro, 9,8 ans pour le centre historique et 8,1 ans pour Churriana. La moyenne dans la capitale est de 7,7 ans, mais elle est moins élevée à Ciudad Jardín (4,9), Bailén-Miraflores et Puerto de la Torre (5,2), Carretera de Cádiz (5,8), Cruz de Humilladero. (5.8), Perchel-La Trinidad (6.4) et San Felipe Neri-La Merced (7.6).

N’hésitez pas si vous avez besoin d’informations complémentaires

Read more

jerome1978 27 novembre 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Acheter de l’immobilier en Espagne, les pièges à éviter

Les banques espagnoles disposent encore aujourd’hui d’un stock d’un million de maisons saisies et à vendre. Tant et si bien qu’il est possible d’acheter des villas décotés de 40 % sur la Costa del sol. Msaisie immobilière à Malagaais attention, pour réaliser une bonne affaire il convient d’éviter les pièges, les personnes qui viennent de l’extérieur qui arrive en Espagne pour profiter de prix cassés sur l’immobilier, ignore qu’il pourrait au final se retrouver avec une ardoise plus importante.En effet le Code de l’habitation sur place présente des particularités, dont l’acheteur français ignore tout.

 

1 – Les charges impayées reviennent au futur propriétaire

Tout d’abord, les charges impayées sont automatiquement à la responsabilité de l’acheteur. Alors qu’en France il est possible d’acquérir un appartement ancien suite à une saisie immobilière et se laver les mains des charges qui planent, cela n’est pas le cas en Espagne. Le règlement local veut que le nouveau propriétaire prenne sur lui les impayés d’eau et d’électricité, sur le logement qu’il vient d’acheter. Pour éviter cette très fâcheuse situation, surtout si le dernier occupant est resté 2 ans sans payer ses factures, il est nécessaire de s’adresser à un avocat. Moyennant des prestations allant de 1 % à 2 % du prix du logement convoité, l’acheteur s’assurera qu’aucune charge n’est due sur l’habitation.

2 – Le stock de biens saisis à vendre des banques

Les banques espagnoles disposent un catalogue complet de maisons saisies à vendre, et se feront un plaisir de vous les présenter. Mais leurs explications arrêteront là, elles se garderont bien de vous parler des projets urbains qui viennent d’être votés et acceptés par le conseil municipal local. Au final, comme les caisses de l’État sont vides, c’est vous qui devrez participer à la construction d’une route, d’un centre culturel ou d’un nouveau gymnase. Et une fois que vous êtes devenu propriétaire, vous ne pouvez plus refuser. Renseignez-vous donc sur le projet urbain en cours au sein des municipalités que vous convoitez.

3 – Un passif dont les banques se passent très bien, les saisies bancaires

Le public croit à tort que la crise de l’immobilier ibérique a été provoquée par celle des subprimes aux États-Unis. Il s’agit d’une fausse vérité, car en fait les banques espagnoles ont été imprudentes dès le début des années 2000. À cette époque les programmes neufs se sont succédés, allant même jusqu’à créer des villes nouvelles en plein désert. Et pour écouler ces projets il a bien fallu être souple sur les conditions d’emprunt. C’est ainsi que de nombreux ménages de classes moyennes, disposant de revenus limités, ont pu devenir propriétaire en s’endettant jusqu’à 50 %. Au fur et à mesure des années, les retards de paiement se sont accumulés et le nombre de saisies bancaires a progressivement augmenté.

L’arrivée de la crise des subprimes dans la zone euro n’a fait que donner un coup d’épée supplémentaire, dans un système économique déjà affaibli par un marché immobilier en berne. Aujourd’hui les catalogues des organismes de crédit comprennent nombre de maisons saisies à vendre, dont ils aimeraient beaucoup se débarrasser afin de reconstituer leurs actifs.

Car lorsque les maisons saisies ne se vendent pas, leur prix diminue. Toutefois l’Espagne pourrait voir le bout du tunnel, et les acheteurs encore hésitants pourraient rater les meilleurs affaires. Car les prix du mètre carré commencent à se stabiliser, à un tel point que l’agence de notation Standard & Poor’s a prévu qu’ils ne perdraient que -2 % en 2014.

4 -Les bonnes affaires se négocient

Il reste toujours de bonnes affaires immobilières à faire, avec des prix décotés jusqu’à 40 %. Les établissements bancaires souhaitent se débarrasser rapidement de leurs stocks de saisies, mais ont également un problème de croissance économique. Il est ainsi possible aujourd’hui à un ménage français d’acheter une villa avec piscine saisie par une banque, tout en empruntant auprès de la même banque espagnole. Il s’agit d’ailleurs d’une des meilleures stratégies pour obtenir le meilleur prix, car l’établissement financier est gagnant sur 2 tableaux. Tout d’abord il se débarrasse d’un passif encombrant, ensuite il renoue avec la croissance en prêtant de l’argent à un particulier.

Mais il y a d’autres astuces. Ouvrir un compte courant et l’approvisionner mensuellement afin de couvrir les dépenses d’entretien, c’est une bonne idée. Demander à ladite banque un effort supplémentaire sur le prix d’achat en échange de la souscription d’une assurance habitation, c’est encore une bonne idée.

5 – des opportunités à ne pas rater

Il reste aujourd’hui plus d’un million de biens immobiliers neufs invendus, entre Marbella et Valence. De quoi faire chuter les prix, dont certains ont perdu jusqu’à 40 % depuis 2010. Aujourd’hui il est possible d’acheter une villa face à la mer, avec piscine, à 2500 € par mètre carré. Autant dire qu’il est impossible de trouver de tels prix en Bretagne, encore moins dans les Landes, et à plus forte raison sur la Côte d’Azur. En descendant plus au sud sur la Costa Blanca, il est possible de trouver une villa neuve dans une résidence avec piscine partagée et jardin. Les prix vont de 150 000 à 200 000 €, en fonction de la surface de l’habitation et de la surface du jardin.

N’hésitez pas à revenir vers nous pour vous chercher un bien pas cher qui vous correspond

Read more

jerome1978 20 octobre 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Achat d’un bien immobilier en Espagne: Les conseils étapes par étapes

Vous êtes non-résident en Espagne et souhaitez y acheter un bien immobilier comme seconde résidence, nouvelle résidence ou investissement. Dans cet article nous allons vous expliquer toutes les démarches administratives, contractuelles et légales.Si Vous êtes non-résident en Espagne et souhaitez y acheter un bien immobilier comme seconde résidence, nouvelle résidence ou investissement, c’est un bon projet mais quelques règles sont à prendre en compte. NIE (Número de Identidad de Extranjero) L’obtention du NIE est indispensable. Aucun achat immobilier ne peut se faire en Espagne sans ce document.

NIE (Número de Identidad de Extranjero)

L’obtention du NIE est indispensable. Aucun achat immobilier ne peut se faire en Espagne sans ce document. La demande d’un NIE peut être introduite auprès de deux organismes : la Police Nationale, si vous décidez d’introduire votre demande en Espagne, ou le Consulat d’Espagne le plus proche de votre domicile, si vous préférez introduire votre demande en France.

Ouverture d’un compte bancaire

L’ouverture d’un compte bancaire en Espagne est nécessaire pour l’accréditation des moyens de paiement de l’acquéreur lors de l’achat d’un bien immobilier, de même que pour le paiement des charges et des impôts inhérents à l’acquisition. Bien que cette condition ne soit pas légalement obligatoire, il est fortement recommandé de disposer d’un compte bancaire en Espagne étant donné que les impôts (taxe foncière, déclaration des revenus de non-résidents) et les charges (syndic, eau, gaz, électricité…) doivent être payés en Espagne. Vous ne pouvez pas ouvrir un compte bancaire en Espagne à distance, il faudra vous rendre sur place.

Vérifications du bien immobilier

En Espagne, les notaires n’ont pas du tout le même rôle que les notaires français qui procèdent aux différentes vérifications légales et urbanistiques sur le bien immobilier avant la vente. En Espagne, ces vérifications doivent être réalisées en amont par l’acheteur ou, idéalement, par un avocat immobilier.

Les vérifications indispensables à réaliser sont :

 

Cadastre

: Vérification des mètres carrés construits de la propriété, de sa situation et de son usage.
Registre foncier : Demandez le titre de propriété (nota simple). Ce document indique entre autres qui est le propriétaire du bien et s’il y a des dettes sur le bien : hypothèque, saisies, etc.

Certificat d’habitabilité

: Exigez ce certificat au propriétaire afin de connaître la surface utile et surtout s’il s’agit effectivement d’un bien à usage résidentiel. En Espagne, certains bureaux sont annoncés comme appartement…

Situation urbanistique

: Si vous avez des doutes sur la situation urbanistique du bien immobilier, rendez-vous à l’hôtel de ville correspondant et vérifiez quels plans urbanistique pourraient affecter le bien.

Syndicat de copropriété

: Demandez au propriétaire ou au syndicat des copropriétaires si la propriété est à jour des paiements, quels travaux ont été effectués sur la propriété et lesquels sont prévus pour les mois à venir.

Taxe foncière

: Assurez-vous de connaître la taxe foncière annuelle (IBI) et si le propriétaire est à jour dans les paiements.

Inspection Technique du Bâtiment (ITE)

: Veillez à ce que le bien immobilier ne souffre d’aucune déficience structurelle, comme par exemple d’aluminose.

Certificat énergétique

 

: Exigez ce certificat au propriétaire afin de connaître la qualification énergétique de la propriété.

Offre de prix (Reserva)

Avant de signer la promesse de vente, la majorité des agences immobilières vous demandera de signer une offre de prix (appelée « Reserva » en Espagne). Ce document a pour principal objet d’accorder le prix d’achat et de bloquer (réserver) le bien immobilier jusqu’à la signature de la promesse de vente. L’agence vous demandera de verser environ 1% du prix d’achat à la signature de ce document. Attention, s’il n’est pas bien rédigé et que finalement vous ne signez pas la promesse de vente, vous ne pourrez pas récupérer le montant versé.

La promesse de vente (Arras)

Une fois toutes les vérifications sur le bien immobilier réalisées, il faudra formaliser les conditions de la vente par la rédaction d’une promesse de vente. Il s’agit du document le plus important dans l’achat d’un bien immobilier. Cet accord préliminaire constitue un véritable contrat, qui entraîne des obligations importantes pour les deux parties. Il leur permet de préciser les conditions de la future vente et marque leur accord.

La promesse de vente n’est que très rarement signée devant un notaire en Espagne. Ce contrat a cependant bien une valeur légale et il sera très difficile (sauf accord du vendeur) de revenir sur ses clauses au moment de la réitération de la vente devant le notaire. C’est notamment au moment de la signature de la promesse de vente qu’il faut être vigilant dans la négociation et rédaction des éventuelles conditions suspensives (obtention d’un prêt, purge des servitudes ou charges grevant le bien, etc.).

Il n’existe pas de loi concernant le montant à verser lors de la signature de la promesse de vente mais celui-ci s’élève habituellement à 10% du prix d’achat du bien immobilier. Le plus courant est de réaliser le paiement par virement bancaire sur le compte courant du propriétaire ou de l’agence immobilière.

 

Acte de vente notarié (Escritura)

L’acte de vente notarié est le document officiel qui conclut la transaction. Sa signature a lieu en présence d’un notaire à une date et une heure à convenir. Les deux parties doivent être présentes ou se faire représenter. En Espagne, le notaire a une fonction limitée dans le processus d’achat d’un bien immobilier et n’intervient qu’au moment de l’acte de vente. Il s’occupera principalement d’attester l’identité et la capacité juridique des parties intervenantes dans l’acte de vente et de vérifier les documents que vous lui avez remis avant la signature (titre de propriété, registre des hypothèques et des charges, taxe foncière, certificat d’habitabilité, certificat énergétique…).

Une fois l’acte signé, les clés sont remises et le montant restant dû est remis au moyen d’un chèque de banque émis par votre banque espagnole.

Le nouvel acte de vente notarié doit maintenant être enregistré au Registre foncier. Cela peut prendre entre 2 et 4 mois. En Espagne, les frais d’achat sont toujours à charge de l’acquéreur. En Catalogne, vous pouvez estimer les frais d’acquisition (impôts, frais de notaire et d’enregistrement) à environ 11,5 % du prix d’achat du bien immobilier. Ces frais varient d’une région à une autre.

 

Changements de titulaire

Avant d’enfin pouvoir profiter paisiblement de votre nouvelle résidence, vous devrez procéder au changement de titulaire auprès des organismes suivants:

Compagnies d’eau, de gaz, d’électricité…
Mairie pour la taxe foncière
Syndicat des copropriétaires
Il est également recommandé de souscrire une assurance habitation.

Read more

jerome1978 23 août 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Les clés pour comprendre la nouvelle loi bancaire

clés pour comprendre la nouvelle loi hypothécaireLe 17 juin, la loi sur la réglementation des contrats de crédit immobilier est entrée en vigueur sous le nom de loi sur les prêts hypothécaires, dont l’objectif ultime est de protéger le consommateur contre l’inconduite bancaire qui a eu lieu ces dernières années, dans le domaine de la prêts accordés pour l’achat d’une maison. 

Ce sont les clés principales de la nouvelle Loi :

  • Pour commencer, il y aura une plus grande transparence en ce qui concerne les informations données au client, de sorte que les institutions financières doivent donner toutes les informations nécessaires, au moins 10 jours civils avant la signature de l’hypothèque, pour le l’avenir hypothéqué peut comprendre les conditions du crédit.

  • La banque devra vider les conditions des prêts sur la plate-forme technologique des notaires, en leur donnant plus d’importance, puisque c’est le notaire qui doit certifier que les banques respectent leurs obligations et que les clients comprennent le conditions hypothécaires.

Ces informations doivent être fournies gratuitement par le notaire, en effectuant un test de compréhension au citoyen et en reflétant toutes ces informations dans un procès-verbal notarié.

  • Disparition des clauses plancher des hypothèques. En plus de l’interdiction des liens, aucune banque ne peut exiger qu’un client souscrive une assurance ou un autre produit comme condition de l’octroi de l’hypothèque.

  • La banque supporte le paiement de la taxe des actes juridiques documentés (AJD), ainsi que les premières copies du notaire, les coûts d’enregistrement et les coûts de gestion.

D’autre part, les clients devront payer les frais d’évaluation et les deuxièmes copies du notaire.

  • Les conditions de subrogation des hypothèques sont facilitées, c’est-à-dire de pouvoir passer d’une banque à l’autre, avec l’élimination des frais de subrogation qui allaient auparavant de 0,25% à 1%.

Avec ces changements, les clients sauront quels sont leurs droits et obligations, ce qui réduira la possibilité de litiges juridiques à l’avenir.

Read more

jerome1978 17 février 2019 Actualité immobilière en Espagne no responses

Les meilleurs économiste du pays a exclu mercredi la création d’une nouvelle bulle immobilière en Espagne et a imputé la hausse des prix à “l’ajustement” enregistré dans ce secteur après la crise la dernière décennie.

Il n’existe aucune bulle immobilière, mais un processus d’ajustement, normal dans un secteur où les prix ont beaucoup chuté pendant la crise

Le prix de la maison d’occasion en Espagne a enregistré une hausse de 0,3% au cours du mois de janvier, à 1 725 euros / m2, selon le dernier indice des prix de l’immobilier . Si nous examinons les données pour janvier 2018 (1 597 euros / m2), l’augmentation interannuelle est de 8,1%.

Variation des prix dans les communautés autonomes


Le prix a été réduit dans 3 autonomies, à La Rioja où les baisses ont été les plus ressenties, les attentes des propriétaires ayant été réduites de 2,2%. Viennent ensuite les descentes de Castilla y León (-1,3%) et d’Estrémadure (-0,1%). À Murcie et en Andalousie, les prix n’ont pas bougé. La plus forte augmentation a toutefois été observée à Madrid (1,1%), dans la Comunitat Valenciana (1%), dans les Asturies, dans les Îles Baléares et dans les Îles Baléares (0,9% dans les trois cas).

Madrid (3 094 euros / m2) est l’autonomie la plus chère. Viennent ensuite Baléares (2888 euros / m2) et Euskadi (2 586 euros / m2). De l’autre côté de la table, on trouve Castilla-La Mancha (914 euros / m2), Extremadura (918 euros / m2) et Murcia (1 015 euros / m2), qui sont les communautés les plus économiques.

Variation des prix dans les provinces


25 provinces enregistrent des prix plus élevés qu’il ya un mois. La plus forte augmentation a été enregistrée à Tolède (1,9%), suivie de Pontevedra (1,6%), de Guipúzcoa (1,4%), d’Alava et de Barcelone (1,2% dans les deux cas). La plus forte baisse, toutefois, a eu lieu à Soria, où les propriétaires demandent 3,4% de moins pour leur maison. Viennent ensuite les chutes de La Rioja (-2,2%), de Ségovie (-1,9%) et de Salamanque (-1,5%).

Le classement des provinces les plus chères est dirigé par Madrid avec 3 094 euros / m2. En deuxième place se trouvent Baleares (2888 euros / m2), puis Barcelone (2882 euros / m2).

Toledo est la province la plus économique avec un prix de 797 euros par mètre carré. Suivent Ávila (804 euros / m2) et Cuenca (844 euros / m2).

Variation des prix dans les Capitales

Au cours du mois de janvier, le nombre de capitales dont le prix a augmenté a été de 37. L’augmentation la plus prononcée est celle de Castellón de la Plana, où les attentes des propriétaires ont augmenté de 6,4%. À Huesca, l’augmentation a été de 5%, alors qu’à Pontevedra, elle est restée stable à 4,7%. Grenade, en revanche, a enregistré la plus forte baisse ce mois-ci (-1,1%), suivie de Salamanque (-0,9%), de Lleida et de Soria (-0,8% dans les deux villes). Les prix ont augmenté de 1,5% à Madrid, tandis que ceux de Barcelone ont augmenté de 0,8%.

Saint-Sébastien est à nouveau la ville la plus chère d’Espagne, au prix de 4 476 euros / m2. Viennent ensuite Barcelone (4 380 euros / m2) et Madrid (3 904 euros / m2). Lleida, quant à elle, est la plus économique, avec 949 euros / m2, suivie par Ávila (953 euros / m2) et Huelva (1 062 euros / m2).

L’indice de prix de l’immobilier 

idealista est actuellement la place de marché de l’immobilier la plus utilisée en Espagne pour acheter, vendre ou louer. Avec un échantillon de milliers de maisons actuellement en vente, le département des études idéalistes analyse les prix de l’immobilier depuis 2000. Après 18 ans d’études, Idéaliste est devenu la source de données de référence pour de nombreuses équipes de analyse des entités bancaires et financières, ainsi que des institutions publiques.

Pour la réalisation de l’indice des prix de l’immobilier idéaliste, 401 597 logements annoncés dans sa base de données le 28 janvier 2019 ont été analysés afin de garantir l’exactitude des données, les biens dont les prix étaient en dehors de l’échantillon ont été éliminés de l’échantillon. marché, en plus des maisons unifamiliales parce que leur présence a faussé le prix dans certaines régions. L’indice immobilier idéaliste est établi avec des prix d’offre en mètres carrés construits.

Read more

jerome1978 14 novembre 2018 Actualité immobilière en Espagne no responses

Vente immobilière à Malaga: une belle performance les 10 premiers mois de l’année

De janvier à septembre 2018, les ventes ont été de 25 065 biens immobilier, les meilleurs scores depuis 2007
Les enregistrements du marché immobilier de la province de Malaga poursuivent leur progression. Les dernières données publiées mardi par l’Institut national de la statistique (INE) le montrent bien, au point de placer 25 065 logements vendus au cours des neuf premiers mois de l’année, soit près de 100 par jour. Ce chiffre augmente de 6,4% par rapport à la même période de 2017 et devient la meilleure performances des dix dernières années. Il faut remonter à 2007 pour trouver une période semblable, où 33 264 achats ont été enregistrés entre janvier et septembre.
nouvelles-construction à Malaga

D’après les chiffres, le poids du bien d’occasion continue d’être confirmé. Sur le total cumulé au cours des trois premiers trimestres de cette année, 20 565 (82%) sont des biens d’occasion, contre 4 500 seulement pour une nouvelle construction. Il est vrai que ces derniers chiffres augmentent légèrement (dans 83 unités) par rapport à la même période de l’année dernière.

Si on constate la comparaison avec 2007, on observe clairement l’effet de la crise dans l’industrie de la brique, puisqu’il y a onze ans, le nombre de maisons neuves en cours d’achat était de 15 311 (240% de plus), environ 2.500 moins que aujourd’hui.

L’amélioration ne s’applique pas seulement aux trois premiers trimestres de l’année mais s’observe également en analysant spécifiquement septembre dernier. Dans ce document, des accords pour la vente de 2 655 logements (542 nouveaux logements et 2 113 d’occasion) ont été officialisés, soit 194 de plus qu’au cours du même mois en 2017.

Cependant, il y a une diminution par rapport aux statistiques d’août dernier, lorsque 2 985 maisons avaient été vendues. Malgré cela, Malaga est le quatrième territoire national avec le plus grand nombre d’opérations en septembre dernier, derrière les 6 754 maisons vendues à Madrid, les 4 461 à Barcelone et les 3 166 à Alicante.

Et comme d’habitude, c’est la province de Malaga qui présente une meilleure réalité dans toute l’Andalousie. En effet, les 25 065 logements achetés sur ce territoire représentent un peu plus de 32% du total des logements enregistrés dans la communauté autonome. Le comportement des acheteurs situés à Malaga est loin d’être établi à Séville, deuxième province d’Andalousie dans ce classement et dans lequel, jusqu’en septembre, 13.205 maisons aliénées avaient été officialisées, soit près de la moitié de celle de Malaga. À Jaén, il y avait 3 470 maisons.

Au-delà de la vente de maisons, neuves ou d’occasion, les données de l’INÉ montrent une amélioration également dans l’achat de sites dans la province. Au cours des neuf premiers mois de cette année, 2 725 sols ont été impliqués dans des opérations de ce type, contre 2 163 l’année dernière. Celui de 2018 est le meilleur record depuis 2008, année de l’achat et de la vente de 3 665 parcelles au cours des trois premiers trimestres.

Read more

jerome1978 4 novembre 2018 Actualité immobilière en Espagne no responses

L’achat d’un bien immobilier est l’une des étapes les plus importantes pour quiconque et doit donc être abordé avec sérénité , car penser à faire un prêt est un stress pour les familles, mais aussi une joie lorsque vous songez à construire une nouvelle maison.
Analysez le marché, connaissez les possibilités et les opportunités, soyez cohérent … tout influence lors de l’acquisition d’une propriété, que ce soit pour son propre usage ou comme futur investissement.

Tels sont les dix points essentiels à prendre en compte avant de signer un prêt et d’éviter les conflits éventuels qui font l’objet d’un processus aussi passionnant.

1. Lieu
Le centre ou la périphérie? L’emplacement est l’un des facteurs les plus pertinents. Ce n’est pas limité à la région, mais tout ce qui tourne autour: communications par route et transports en commun, existence de services – supermarchés, écoles, centres de santé, etc. – rendront la maison plus confortable. et, finalement, supposons un meilleur investissement. Il n’est pas nécessaire de se déplacer en centre-ville. en fait, les quartiers branchés sont de plus en plus éloignés du kilomètre zéro.

2. prix
Le marché immobilier actuel est diversifié , mais quel que soit le budget, vous devez l’analyser calmement. En plus d’être conforme à l’offre – si vous soupçonnez que vous trouvez une trop bonne affaire -, il est important de prendre en compte la région dans laquelle elle se trouve, ses qualités, le besoin de réforme et à quel niveau, les avantages communs de la communauté … définitifs, tous les facteurs qui ont une incidence directe ou indirecte sur l’ achat .

3. Selon votre budget
Tout le monde rêve d’une maison parfaite, mais quand il s’agit de s’adapter à la réalité, les choses changent. Cela ne signifie pas que vous ne pouvez pas l’avoir, bien sûr, mais de manière cohérente. Les experts recommandent, entre autres, que le paiement mensuel de l’hypothèque ne suppose pas plus de 40% du salaire , toujours avec une projection des gains personnels à court et moyen terme. En fait, de nombreuses banques exigent un seuil plus strict, même inférieur à 30%.

4. Type d’énergie
Dans les maisons neuves ou rénovées, l’installation d’un système qui minimise la demande d’énergie, offrant des possibilités de production efficaces en tant que sources renouvelables, constitue un atout majeur. Cela garantit, en plus d’un investissement futur, un moyen efficace de réduire la facture énergétique chaque mois. Choisir une maison avec un label A dans la catégorie efficacité énergétique signifie une économie estimée à 89% par rapport à une note F, ce qui est positif tant pour la poche que pour l’environnement.

5. Type d’hypothèque
Le choix d’une hypothèque est aussi important que la sélection de la maison en question. L’analyse des possibilités doit donc également être exhaustive. De plus, en fonction de nos intérêts, il est important d’ opter pour l’option à taux fixe ou variable (le paiement mensuel à payer pour le premier pendant la durée du prêt et le second ajustable en fonction des conditions du marché), la période, le paiement mensuel ou la dépense initiale.

6. Neuf ou d’occasion?
En ce sens, il n’y a pas de réponse unique, mais il existe une série de facteurs qui feront pencher la balance d’un côté ou de l’autre. Si vous choisissez de vivre en centre-ville, l’option est probablement de seconde main , y compris la réforme; pour opter pour de nouveaux logements, situés en grande partie en périphérie, il faut entre autres valoriser les communications et les services qu’il offre. La dépense dérivée de l’ achat pèse également : s’il s’agit d’un bâtiment ancien, il peut être nécessaire de procéder à des changements coûteux – conduites, acclimatation … -; S’il s’agit d’un nouveau travail, les dépenses peuvent provenir de facteurs tels que la communauté dans le cas du choix d’une maison avec piscine, jardin ou autres espaces communs.

7. Revoir le logement et la région
Une fois le bien choisi, il est essentiel de passer en revue, entre les mains d’un expert, tous les facteurs qui influent sur le long terme. S’il s’agit d’un plancher d’occasion, des efforts devraient être faits pour vérifier les systèmes d’isolation, les conduits ou l’éclairage ; Dans la nouvelle construction, il est important de connaître en détail les dépenses possibles, la zone dans laquelle elle se trouve et les services accessibles à pied. En cas d’élément défectueux, il est préférable d’en informer le propriétaire précédent, qu’il s’agisse d’un particulier ou d’un promoteur, pour qu’il prenne soin des arrangements pertinents.

8. Connaître les taxes TVA, AJD, IBI …
les taxes faisant l’ objet de la vente sont nombreuses et, même si certaines sont plus connues que d’autres, il n’est jamais nécessaire de s’informer et de procéder à un examen général pour éviter les malentendus et les surprises de dernière minute.

9. Matelas économique
L’épargne nécessaire pour obtenir une maison doit représenter au moins 20% du prix de la propriété , ce qui ne couvre pas le prêt hypothécaire. Cependant, il est également nécessaire de penser à un deuxième matelas, qui va des frais de gestion (frais de notaire, écriture …) aux frais extraordinaires pouvant survenir après l’achat de la maison.

10. Marché et opportunités
Trouver une bonne affaire est plutôt difficile. Quand il s’agit d’acheter, vous devez être cohérent. L’idée n’est pas de se précipiter, mais de saisir l’occasion si elle est présentée. Le point central est de vérifier soigneusement la propriété avant de l’acquérir, mais ne doutez pas si tout va bien, en plus d’avoir dégagé la zone et les caractéristiques de la propriété recherchée. En plus de suivre le décalogue des indications trouvées sur ces lignes, il est important de se rappeler que le fait de s’entourer de bons professionnels et de bons gestionnaires peut rendre l’achat plus sûr et plus stimulant, car au-delà du stress de l’investissement caractéristiques, il ne faut pas oublier que la construction d’une nouvelle maison est l’un des moments les plus importants de la vie de chaque famille .

Read more

jerome1978 14 septembre 2018 Actualité immobilière en Espagne no responses

immobilier Malaga

Frais et taxes pour l’achat d’une maison en 2019 … avec ou sans hypothèque

L’hypothèque n’est pas la seule dépense importante qui implique l’achat d’une maison. En fait, de nombreuses dépenses et taxes doivent être imposées pour officialiser l’opération et devenir le propriétaire de la propriété :

– Frais de vente
– Les frais de l’hypothèque

Parmi l’évaluation de la maison, notaire, l’enregistrement et les taxes applicables (TVA, droits de timbre, ITP …), les experts recommandent d’avoir une économie comprise entre 10% et 15%, en fonction de la LACC, le prix logement Toutes sont des dépenses obligatoires liées à la vente d’une maison, bien que la «facture» à payer dépendra de la question de savoir s’il s’agit d’une maison neuve ou usagée et de son montant. Nous résumons en quoi consiste chacun et quel est son prix approximatif en 2018:

Frais de vente
Le notaire
Le notaire est une dépense à prendre en compte lors de l’achat d’une maison neuve ou usée. Les honoraires des notaires, appelés tarifs, sont réglementés par l’État et sont tous facturés pour des services identiques. Dans le cas de l’exécution de l’acte de vente public, les prix sont compris entre 600 et 875 euros, en fonction du prix de la propriété. Par exemple, pour un plancher de 100 000 euros, on paierait environ 850 euros, tandis que pour 250 000 euros il faudrait payer environ 1 000 euros.

Le registre foncier
L’enregistrement des actes signés par le notaire coûte également de l’argent. Là encore, les redevances sont fixées par la réglementation et dépendent directement du prix de la propriété, bien qu’elles se situent généralement entre 400 et 650 euros.

Taxes liées à la vente
L’acheteur d’une maison doit également disposer d’un matelas supplémentaire pour payer les taxes, bien que le montant dépende du prix de la maison et du fait qu’elle soit neuve ou d’occasion.

En ce qui concerne les dépenses et les taxes sur l’achat d’une nouvelle maison, la taxe la plus importante est la TVA, qui en 2018 s’élève à 10%. C’est-à-dire que cela supposerait 10 000 euros pour une maison de 100 000 euros et 25 000 euros pour une maison de 250 000 euros. Dans le cas du logement social, la TVA peut être de 4%, mais elle varie en fonction de la communauté autonome et du type de logement social en question.

La TVA doit être ajoutée à une deuxième taxe: les actes juridiques documentés (IAJD). C’est une taxe qui est générée en signant dans le notaire et en s’inscrivant dans le registre. Le taux d’imposition applicable sera déterminé par chaque communauté autonome, en termes généraux, il se situerait entre 0,5% et 1,5% du montant de la vente. Ce sont des types actuellement appliqués:

Par contre, pour les maisons utilisées, la taxe la plus importante est la taxe de transfert (ITP). Dans ce cas, le montant dépend du pourcentage appliqué au prix de l’acte et de la communauté autonome dans laquelle la maison est située, bien qu’en règle générale un taux compris entre 6% et 10% soit appliqué. Cependant, pour les VPO, les familles nombreuses et les jeunes ont tendance à avoir des taux réduits. Par exemple, à Madrid, les familles nombreuses qui achètent une maison gratuite paieront 4% de l’ITP sur le prix d’achat tant que la maison achetée est la maison habituelle. Ces types sont actuellement appliqués:

Il convient de noter que pour les VPO, les familles nombreuses, les personnes handicapées et les jeunes ont tendance à être plus petits. Par exemple, à Madrid, les familles nombreuses qui achètent une maison gratuite paieront 4% de l’ITP sur le prix de vente, à condition que la maison achetée soit habituelle.

Un autre problème à souligner est que, dans la Communauté de Madrid, l’ITP et la DJA vont baisser de 10% pour les maisons de 250 000 euros maximum, compte tenu de la situation actuelle dans la capitale. La mesure est déjà sur la table, mais il faudra attendre le 1er janvier 2019 pour la rendre effective.

L’agence, une dépense optionnelle
La seule dépense facultative de la vente d’une maison est celle de l’agence, l’entité que le client peut contracter pour traiter le règlement fiscal et effectuer d’autres tâches administratives. Ce sont des professionnels libres. Dans ce cas, il n’y a pas de taux spécifique et ils ne sont généralement engagés que lorsqu’une hypothèque est ouverte pour acquérir la propriété. Son coût approximatif est de 300 euros.

Les frais de l’hypothèque
Si l’acheteur achète la maison neuve ou usée au moyen d’un prêt hypothécaire, il serait nécessaire d’ajouter des frais supplémentaires à ceux liés à la vente.

L’évaluation de la maison
Si l’acheteur veut faire une demande de prêt hypothécaire, il doit payer un évaluateur pour mettre la propriété en valeur et la banque sait quel pourcentage du financement peut être accordé. En règle générale, les entités prêtent un montant équivalent à 80% du prix d’achat ou de la valeur

Read more