jerome1978 30 septembre 2020 Non classé no responses

Acheter en Espagne
Le marché du logement ne reflète pas encore la dure réalité de l’économie. S’il est vrai que les prix ont enregistré de légères baisses depuis mars, les dernières données montrent une certaine stabilité. Par exemple, ce jeudi, Tinsa a publié que le prix des logements neufs et d’occasion en Espagne avait enregistré une augmentation de 0,1% en août par rapport au mois précédent. Cependant, il est également vrai que le prix du logement a tendance à avoir une certaine relation avec le taux de chômage  et le niveau de revenu des ménages, s’ajustant plus tard que le cycle économique (d’abord le PIB diminue puis le chômage et ajustement du prix réel de l’immobilier). Pour cette raison, la fin de l’été pourrait déclencher cette correction.

En revanche, avec la fin de l’été et les flux touristiques nationaux, un nombre important de locations touristiques pourraient devenir des locations traditionnelles, par exemple, ou devenir des logements à vendre, au cas où le propriétaire estime que cela n’en vaut pas la peine. marché locatif conventionnel.

Baisse du nombre de transactions depuis Mars 2020 et une accumulation de biens à vendre

L’absence de déséquilibres initiaux suggérerait que l’ajustement se matérialisera dans un premier temps via les quantités , c’est-à-dire avec une baisse des transactions de l’ordre de 30% en 2020, et pas tant par les prix. En général, les ajustements de prix interviennent plus tard dans l’année. le cycle , car l’ offre a tendance à se replier et attendre plutôt que de vendre à un escompte excessif. Nous nous attendons à une baisse des prix de l’ ordre de 10% en 2020, bien que des différences par région et plus marquée dans le logement de seconde main et zones touristiques.
=> Avec une abondance d’offre de biens immobiliers sur le marché, nous pensons que jusqu’en décembre il y aura une baisse de prix et que début 2021 ils auront une tendance haussière.

Baisse des taux d’intérêts

Certes, les semaines de confinement ont temporairement freiné les transactions immobilières… Mais pas les envies d’investir des Français qui ont été nombreux à profiter de cette période pour élaborer ou affiner leurs projets immobiliers pour le 2nd semestre 2020, en location comme à l’achat. Notamment dans la perspective de changer de cadre de vie au profit d’un environnement plus calme, d’une surface intérieure plus confortable et d’un accès à l’extérieur, quitte à s’éloigner un peu de la ville.

Cette dynamique a d’ores et déjà permis aux prix du marché de se maintenir malgré la crise. Des prix qui semblent même promettre de connaître une remontée sensible à la fin du 2 nd semestre 2020 selon les Notaires de France. Que vous souhaitiez acheter un logement pour y vivre ou pour réaliser un investissement locatif, il est donc temps de finaliser votre projet, d’autant plus que les taux d’intérêt sont encore très compétitifs : aidés par les dispositions de la Banque Centrale Européenne (BCE), dont l’achat d’actifs en urgence a permis de faire baisser les taux d’intérêt, les établissements bancaires proposaient début juin 2020 des taux de 1,20 % à 1,80 % environ selon les durées (de 10 à 25 ans).
=> La combinaison d’une offre plus élevée et une baisse des taux d’intérêt font que le prix du logement vous coûtera moins cher et on peut espérer un rendement nettement meilleur. Reste 3 mois d’opportunité !

Etude de cas:
Maison à Benalmadena pour un 2 chambres à 156 000€:
Saison basse 90-100€/nuit
Saison haute 110-130€/nuit

90*30*12/156000*100 = 20.7% => je me suis basé sur le prix le plus bas donc pour la rentabilité théorique sera plus élevée sur un lissage sur l’année complète